L’enjeu des formations dans la prévention des risques psychosociaux au travail

risques psychosociaux

Comme une maladie professionnelle, les risques psychosociaux ou RPS sont de plus en plus présents au sein des entreprises. Ces troubles qui touchent près de 23 % des salariés en France constituent un réel handicap dans leur vie professionnelle, parfois même personnelle. Véritables fléaux, les RPS font l’objet de nombreuses mesures de prévention, en vue d’un meilleur bien-être pour le travailleur. Malgré ces diverses dispositions, le nombre de personnes sujettes au « burn-out » ne cesse de croître. Face à ce constat, les formations dans la prévention des risques professionnels semblent être une solution envisageable.

Risques psychosociaux au travail : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, les risques psychosociaux sont des risques pouvant porter atteinte à la santé mentale ou physique des travailleurs. Leurs causes sont diverses, mais souvent liées aux conditions du travail, l’organisation du travail ou les relations professionnelles.

Il n’y a pas de catégorie distincte d’entreprise plus exposée aux risques professionnels, car cela touche tous types de secteurs. Dans la majorité des cas, ce phénomène est plus présent chez les salariés, en raison de la nature même de leur profil. Ce risque peut se présenter par un mal-être permanent au travail, qui peut aboutir à une baisse de performances, voire un état dépressif. Pour lutter contre cette situation, bon nombre d’organismes, privés ou publics, se mobilisent afin de déployer des solutions et démarches préventives. La création de formations spécialisées reste le meilleur moyen de sensibilisation sur l’importance de la prévention des risques professionnels.

Vous souhaitez suivre une formation de santé, sécurité et conditions de travail pour vous prémunir des dangers professionnels ? Vous trouverez votre formation SSCT sur ce site.

Définir les facteurs et mieux comprendre les RPS

La santé au travail, qu’elle soit physique ou psychique est importante pour le bien-être des travailleurs. Le problème avec les troubles psycho-sociaux, c’est que l’on ne peut pas toujours les reconnaître, et donc agir au bon moment. Aider les travailleurs à comprendre qu’ils sont exposés à un risque du travail est l’objectif premier d’une formation.

D’autre part, prendre conscience des raisons de cette situation reste important, afin d’y apporter les meilleures solutions. Ainsi, les organismes de formation accompagnent leurs membres dans l’analyse de la notion de risques professionnels ainsi que leurs causes.

En général, l’état de burn out est dû à des conditions de travail peu favorables ou intensives, poussant au stress. Il est également possible que ce soit le résultat de violences morales ou physiques, ou lié au relationnel au travail. Dans tous les cas, la formation de prévention permet de connaître toutes les situations susceptibles de causer cet état de mal-être au travail.

Initiation aux diverses démarches de prévention

Outre le fait d’apprendre à reconnaître les risques de souffrance au travail, une formation spécialisée aide également à la prise de décision. Lorsqu’on se retrouve face à une situation à risques, il est important de prendre les bonnes initiatives. La formation est alors axée sur les démarches à suivre pour éviter de se frotter aux risques professionnels.

Cela peut être un coaching sur l’amélioration de la qualité de vie, l’estime de soi ou encore la gestion du stress. La prévention peut aussi passer par la création d’indicateurs d’alertes, pour mieux agir, et surtout le faire avant qu’il ne soit trop tard.

Notez que les formations pour prévenir les risques au travail ne sont pas uniquement dédiées aux salariés. Si un employé venait à s’exposer à un risque de santé au travail, c’est toute l’entreprise qui en subira les conséquences. Ainsi, les cadres ont tout aussi intérêt à suivre une formation, afin de savoir comment réagir en cas de problèmes.

Pour les cadres et supérieurs, la prévention peut, elle aussi, prendre de nombreuses formes : créer des conditions de travail agréables, améliorer les relations professionnelles en organisant des événements d’entreprise, etc.

Orientation et accompagnement des personnes en difficulté

Après la communication et la sensibilisation sur les risques professionnels, la formation est également vouée à accompagner ceux qui en souffrent. En ce sens, elle aide les personnes en difficulté professionnelle à se sortir de cette situation, et ainsi retrouver un équilibre dans leur travail.

Cette assistance passe en général par plusieurs étapes, dans le but de guider le travailleur pas à pas vers sa « guérison ». Cela peut aller d’un simple soutien moral, à une aide de gestion du stress et tout autre facteur nuisible à son bien-être. Avant de s’attaquer à la source du stress, l’accompagnateur veillera en amont à l’état de la personne, et plusieurs démarches peuvent être entreprises. Renforcement de compétences, développement du dialogue social, aide à la prise de recul, etc. Il peut arriver que l’accompagnement soit médical, si les effets sont jugés graves et dangereux pour la santé du travailleur.

Quelle que soit la situation et le type de souffrance identifiés, le travailleur est informé des procédures réglementaires liées à sa santé et la sécurité au travail. De cette manière, il peut prétendre à ses droits, mais également connaître ses obligations et ceux de ces supérieurs.