Angoisse permanente : comment s’en débarrasser ?

angoisse permanente

L’angoisse est un sentiment que presque tout le monde a déjà ressenti, mais il peut vite devenir handicapant s’il envahit notre quotidien. L’angoisse et l’anxiété sont des signaux d’alerte qu’il faut prendre au sérieux, surtout s’ils persistent. Heureusement, des solutions et des traitements existent pour lutter contre ce problème.

Prendre soin de sa santé pour éviter l’angoisse


L’angoisse peut se manifester de différentes façons. Parfois, cela se passe uniquement dans notre tête, mais lorsqu’elle est très importante, nous pouvons en ressentir les effets physiquement (sueurs, sensation d’étouffement, tremblements…). On parle alors de crises d’angoisse. Cela est courant chez les personnes sujettes à l’anxiété. Mais que faire, si ce sentiment prend le dessus et qu’on ressent une angoisse permanente ? Une des premières solutions, c’est de soigner son mode de vie et améliorer ses habitudes :


  • Soigner son sommeil est très important car la fatigue nous rend plus vulnérables. Les personnes angoissées ont souvent du mal à dormir. Il peut être nécessaire de consulter un médecin pour trouver une solution.

  • Bien s’alimenter avec des aliments sains et à heures fixes : les personnes anxieuses ont besoin d’un cadre et de repères pour retrouver un apaisement. Manger toujours à la même heure aide à cela. De plus, une mauvaise alimentation peut également jouer sur le moral, notre énergie et notre bien-être.

  • Faire une activité physique et sportive régulière : on ne le dira jamais assez, mais l’activité physique est primordiale pour notre santé mentale et pour lutter contre le stress. A chacun de trouver le sport qui lui convient, même un sport doux, tant qu’on le pratique régulièrement. 

  • Eloigner les facteurs de risques tels que l’alcool et les drogues. Ce type de substance peut avoir une répercussion directe sur notre bien-être psychologique. Même si, pour certains, l’alcool permet de diminuer l’angoisse, à long terme, il peut au contraire la favoriser et même entraîner une dépression.

Lutter contre le surmenage


Le surmenage, que ce soit au travail ou dans la vie privée, peut créer un sentiment d’angoisse s’il dure trop. Lorsqu’on se sent sous l’eau et qu’on n’arrive plus à gérer ses tâches du quotidien, l’angoisse peut prendre le dessus. Si au travail, la pression devient trop importante, il faut en parler à son employeur. Une solution pourra être envisagée pour alléger la charge de travail ou trouver une meilleure organisation. Il est également nécessaire de savoir dire non quand on est déjà trop chargé.


Dans la vie privée, il faut trouver des solutions pour être plus organisé et surtout, savoir demander de l’aide. Parfois, le surmenage peut également être lié à une période difficile de la vie (deuil, divorce…). Cela peut créer une instabilité qui est source d’inquiétude et d’angoisse. Là encore, si cela empiète sur le travail, il est nécessaire d’en parler à son employeur. 


Durant une période de stress intense, il est aussi nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie pour pouvoir affronter ces difficultés.

Consulter un psychologue ou un psychiatre si l’angoisse dure

Lorsque l’angoisse s’installe, ou que l’on fait des crises d’angoisse, il faut consulter un psychologue ou un psychiatre pour trouver une voie de sortie. Il existe des traitements par thérapie permettant de venir à bout de l’angoisse et de l’anxiété. Par exemple, il est possible de réaliser une thérapie comportementale et cognitive pour apprendre à mieux gérer ses angoisses. Si l’angoisse est très profonde, un médecin peut également envisager un traitement par voie médicamenteuse, notamment en cas de crises d’angoisse fréquentes. Par ailleurs, le médecin généraliste peut également être consulté en premier recours. Il pourra ensuite orienter le patient vers le spécialiste qui convient. Pour en savoir plus sur les troubles anxieux, il est possible de télécharger un guide pdf mis en ligne par la Haute Autorité de Santé, sur ce lien. Ce guide revient notamment sur les différents types de prise en charge possible, selon le trouble.